CR Cocos Island (Costa Rica) Avril 2017

Dans ce sujet, vous pouvez écrire sur un compte-rendu de votre dernière plongée ou voyage plongée...
Avatar du membre
Orangina38
Nouveau
Nouveau
Messages : 97
Enregistré le : 23 août 2015, 17:27
Marque et modèle d'appareil : Sony RX100 MK1

CR Cocos Island (Costa Rica) Avril 2017

Message non lupar Orangina38 » 30 mai 2017, 00:35

Le contexte:
Après avoir mouillé nos palmes à Socorro et Malpélo, nous avons continué la visite des sites "renommés" pour le pélagique. Profitant d'une réduction de 25% (proposées régulièrement), nous avons opté pour Cocos Island à bord de "l'Okéanos Agressor I"…

Cocos Island

Les vols:
Ils ont été effectués par Ibéria avec un transfert via Madrid. J'avoue avoir été plutôt agréablement surpris par la prestation. Tout d'abord, l'avion (A330-200) semblait être flambant neuf. Le système multimédia était très bien fourni avec un grand nombre d'œuvres en multi-langues (y compris en Français). C'est toujours bien agréable pour passer le temps quand vous avez plus de 10h à passer "bêtement" assis sans rien d'autre à faire qu'attendre.
A noter toutefois qu'aucune prise 220v (ou 110v) n'est présente (ce qui réduit à peau de chagrin l'utilisation d'un éventuel ordinateur portable).
La qualité des plateaux repas a été dans la moyenne mais, économie d'échelle oblige, les sodas ne sont plus proposés en canette (33cl) mais en gobelet (20cl maxi) et rempli (pas à raz bord, vous vous en doutez bien!) lors du service. Cela permet d'en donner moins à chaque fois. Même la bière est au format 25cl! Il n'y a décidément plus de petites économies…

Les transferts:
Arrivés en début d'après-midi à San José (la capitale du Costa Rica) nous avons été pris en charge par une compagnie de transfert (Cactus Tour). Pas de soucis pour trouver le comptoir dans l'aéroport mais, grand WE faisant + paye arrivée, les "locaux" avaient tous décidé d'aller à la plage en même temps. Coincés dans les bouchons, il nous a fallut près de 3h pour parcourir les 50kms distant de notre hôtel! Le réseau (auto)routier Costa Ricain n'est pas celui de la France… ;-)
Nous avons passé une nuit de repos à l'hôtel. Le lendemain l'Agressor fleet a organisé le transfert vers le bateau: un petit camion aménagé pour le transport de tous les bagages et un minibus climatisé pour le transport des plongeurs. Le trajet jusqu'à Punta Arena dure habituellement 2H30 environ.
S'en est suivi 36H de navigation pour rejoindre Cocos Island.

Le bateau:
L'Okenaos Agressor I est un bateau en acier. Il est confortable et emmène 22 plongeurs en plus des 8 membres d'équipage. Chaque cabine (2 à 4 passagers) comporte:
- un lavabo.
- une petite cellule séparée avec douche + WC.
- l'air conditionné.
- un petit écran plat avec lecteur DVD (je me demande toujours à quoi cela peut bien servir...).
- quelques prises au standard US (adaptateur obligatoire).
- La literie est de qualité moyenne (les matelas n'étant pas assez épais).
La plateforme d'équipement est vaste et permet de s'équiper facilement.
2 grands bacs de rinçage exclusivement dédiés aux appareils photo/vidéo sont présents.
Une grande table à 3 niveaux (avec souffleurs d'air) permet également d'y changer ses batteries et d'y laisser son matériel.
Le navire est équipé d'un désalinisateur, l'eau douce n'est donc pas comptée (mais doit logiquement être utilisée à bon escient).
Un PC + écran + TV plat sont situés dans le carré.
Le bateau est par contre très sensible au roulis, même avec une mer peu formée (les cachets anti-mal de mer sont offerts à discrétion!).
Le nitrox 32 est proposé à bord pour 150$ / séjour (+13% de taxe qui iront au gouvernement!...).
A noter que l'équipage est particulièrement discret et pourtant omni présent en cas de besoin!


La nourriture:
Autant le dire tout de suite, vous ne risquez pas de perdre du poids!
Les repas sont servis sous forme de buffets pour le matin et le midi. Ils sont souvent servis à table le soir.
Le petit déjeuner est composé d'œufs cuisinés à la demande et accompagné du mélange de votre choix (jambon, champignons, fromage,etc…). Saucisses, bacon, fruits (excellents ananas!), viennoiseries, pain, beurre, Nutella, confiture, café, thé, etc sont mis à disposition.
A chaque repas, il est proposé une grosse salade composée de végétaux, un plat principal accompagné de légumes et/ou d'un autre accompagnement, dessert.
Un "snack" (fruits, gâteaux, etc…) est servi en milieu d'AM.
Les sodas, jus préparés, eau, thé, café, bières et vins sont à disposition et à volonté. Sachant qu'un plongeur qui se met à boire de l'alcool devient instantanément un snorkeleur pour le restant de la journée (annoncé clairement lors du briefing de bienvenu!).
Toutes les allergies, envies ou régimes peuvent trouver une solution à bord, il suffit de prévenir le staff qui adapte un menu individuel en conséquence.

L'organisation des plongées:
2 semis rigides (140Cv) permettent d'emmener l'ensemble des plongeurs en 2 palanquées (11 plongeurs + 1 dive master) rapidement sur les différents sites.
Le marin et le dive master ne sont jamais avares en coups de mains et vous aident à vous équiper.
La mise à l'eau se fait traditionnellement par bascule arrière et une échelle escamotable assure une remontée facile.
Une fois la plongée terminée, tout le matériel (sauf masque et ordinateur) reste sur les speed-boats. Le remplissage des blocs y est assuré depuis l'Okéanos.
La température de l'eau en surface est de 29°c (voire 30°c). Ce qui est évidemment trop…
Par contre, sous la thermocline (20/25m) la température peut tomber à 23°c (en plus d'une visi amoindrie = 10m maxi): combi de 5mm mini conseillée.
Un briefing est dispensé avant chaque immersion et les règles restent toujours les mêmes:
- 35m maxi (la plupart des "PADI" resteront à 30m).
- pas de déco.
- 55 minutes maxi (palier de sécu compris).
- "buddy system" (pas de plongée en solo).
- remontée une fois les 75bars atteints.
Ça, c'est la théorie (il en faut bien une). Car nous avons toujours entamé notre remontée quand la logique le voulait et pas selon une règle établie. Nous avons donné nos paramètres à chaque retour sur le bateau (comme demandé) et personne ne nous a jamais reproché quoi que ce soit sur la profondeur que nous avons parfois dépassé de (seulement) 2 ou 3 mètres (PPO2 maxi oblige au nitrox). Et personne n'est jamais allé vérifier ce qu'il restait dans le bloc...
De même pour la durée à partir du moment où vous étiez en vue du groupe. Il nous est arrivé de dépasser de 5 à 10 minutes sans que personne ne nous fasse de remarque. De toutes façons, avec des 12l alu (quelques 15l dispo sur réservation avec supplément pour les gros consommateurs) et des immersions répétées vers les 30m, il n'est pas si aisé de "tirer plus long" si on reste un minimum au fond et si on veut éviter les paliers.
D'un autre côté, ils n'ont jamais été radins sur les quantités de gaz car nous avons toujours eu des blocs gonflés entre 220 et... 250 bars!
Ce que les organisateurs veulent éviter à tout prix ce sont des plongeurs qui partent en buddy (pire: en solo) et qui restent 70 minutes au fond alors que personne ne sait où ils sont. Car si vous n'avez pas été vus depuis longtemps, ils vous considèrent comme "perdus" au bout de 55 minutes et le plan de recherches est lancé. Ils insistent bien sur ce point lors du briefing de sécurité du premier jour. Les courants peuvent être violents et subits comme toujours sur les lieux avec ce genre de configuration (île perdue au milieu de l'océan) alors autant retrouver au plus vite les "attardés"…
Par contre, il vous est possible de quitter le groupe en début de plongée et de faire votre parcours tranquillement avec votre binôme à partir du moment où vous respectez les consignes de sécurité et d'orientation du briefing. Ce que nous avons fait à plusieurs reprises car nous trouvons que 12 au fond c'est beaucoup...
Mais les guides connaissant parfaitement les sites et les lieux de rencontres probables avec le pélagique, mieux vaut parfois ne pas s'éloigner de trop ou bien alors se renseigner avant…
Il est, en plus, proposé à chaque plongeur un transmetteur GPS étanche via satellite. Une fois déclenché, le bateau (mais aussi les autorités du Costa Rica, les USA, le propriétaire du bateau) sont alors prévenus de votre position et de votre détresse. La dotation de cet appareil est gratuite. Il vous sera par contre demandé 150$ forfaitaires en cas de perte. Il semble que certains plongeurs aient décidé de laisser cet accessoire de sécurité dans leur casier de matériel. C'est à chacun d'estimer le prix de sa vie (il y a eu un drame à Malpelo il y a encore peu)…

La plupart des plongées se déroulent autour d'îlôts ou sur des secs. Ces derniers sont parfois assez profonds (pour du nitrox). L'un des plus intéressants se trouve à plus de 20m de la surface pour sa partie la plus haute. Dans ce cas, il y a toujours un bout qui assure une descente en toute sécurité en cas de courant fort.

Il faut savoir que le planning de plongée est organisé et donné pour tout le séjour par les rangers du parc. Il semble qu'un système de "jachère" soit organisé afin d'éviter que ce soit toujours les mêmes animaux qui soient dérangés. A Coco, on ne plonge pas n'importe comment, ni où l'on veut, ni quand on veut…

Le montant des taxes de droit à la plongée est élevé: 490$ / séjour. Cela participe à l'équipement et à la vie de la mission basée sur l'île.
Il est également prévu une assurance obligatoire DAN de 30$ pour un éventuel rapatriement "rapide". Le Costa Rica ne possédant aucun hélicoptère ayant l'autonomie suffisante (un héliport est pourtant présent sur l'île) c'est alors le Panama qui se charge de l'intervention. Mais la plus grande probabilité est qu'ils envoient leur "fast boat" chargé d'oxygène qui effectue la traversée 2 fois plus vite. Auquel cas, le seul gain reste pour les autres plongeurs qui n'ont pas à être rapatriés. Car pour "l'accidenté", ce sera toujours 40 heures mini avant retour à terre. Il faut bien avoir ça en tête…
Si vous plongez au nitrox (fortement conseillé vu les profils et l'éloignement), je vous laisse faire le calcul: nitrox + taxes + assurance, cela commence à chiffrer en ajouts financiers!

La qualité des plongées:
Elle est très variable. Si certains site relèvent du très bon (mais pas de l'exceptionnel) d'autres manquent cruellement d'attrait.
Comme souvent, la plupart des plongées nécessite un minimum de courant pour que celles-ci apportent leur lot de pélagique et soient réellement intéressantes. Il n'est par contre, logiquement, pas prévu de palmer contre le courant (sauf raison particulière).
Les requins marteaux sont assez nombreux et leur rencontre est plutôt fréquente. Faute de visi suffisante (tombée parfois à environ 10m), nous n'avons par contre jamais pu les observer en bancs mais seulement en groupe de quelques individus.
Les requins Galapagos se sont fait plus rares et nous ne les avons vu (en quantité il est vrai) que sur un seul site et le dernier jour!
Les raies marbrées (de très grande taille) sont vues à chaque plongée en grand nombre.
Les requins à pointes banches ne peuvent se compter: ils sont partout!
Nous avons vu quelques "Silvertips" et "Blacktips".
Certains d'entre nous ont également vu un Tigre et une Manta…
Les plongées de nuit (limitées à 2 par les règles du parc) permettent de palmer parmi une centaine de requins à pointes banches qui sont alors en pleine séance de chasse et hyper excités. Rien que ce spectacle vaut sérieusement le détour!
On se souviendra aussi longtemps de cette fin de plongée où nous patientions en surface à quelques centaines de mètres de Manuelita et où un requin marteau est venu du fond à moins de 3m de nous !

En conclusion:
Nous sommes revenus assez partagés. La prestation du bateau a été d'un très bon niveau, mais nous n'étions pas là (que) pour ça.
L'image commune de Cocos Island est ce banc de marteaux passant dans le bleu au dessus de notre tête. Certes, nous en avons vu quelques uns: mais où sont passés les grands bancs que l'on était censé voir?
Je doute qu'en une semaine (et plus de 20 immersions) nous soyons passés à chaque fois à côté sans les voir.
Un des rangers locaux que nous avons questionné sur ce point précis semblait légèrement gêné aux entournures quand nous lui avons parlé de braconnage d'ailerons…
Certes le manque de visibilité que nous avons subi n'a sûrement pas facilité les choses. Mais j'ai comme la sensation que le problème n'est pas "que" là. La raréfaction se fait sûrement sentir ici aussi…
D'ailleurs, il y a quelques années encore, on pouvait croiser à Cocos des Longimanus. Ils sont désormais totalement absents.
Idem pour les tigres: un des volontaires présents au sein de la mission et ayant plongé tous les jours pendant un mois nous a avoué n'en avoir vu qu'un seul durant son séjour!
Et pourtant, selon le capitaine (qui plonge sur cette zone depuis plus de 15 ans), Cocos fonctionne par "cycle" d'une durée de plusieurs mois. Selon lui, les périodes "creuses" alternent les périodes fastes (qui n'ont rien à voir avec les saisons mais qui sont plus liées aux marées et cycles lunaires). Il lui est arrivé, par exemple, de passer dernièrement plus de 20 minutes avec sa palanquée en compagnie d'un tigre curieux. Et il a pu observer d'énormes bancs de marteaux (vidéos à l'appui) il y a encore seulement quelques mois. "Tout dépend comment vous êtes chanceux" nous a-t-il dit. Et pour ça, la mer à tous les droits...
Il est vrai que lorsque l'on visionne leur film "best of Cocos", cela laisse rêveur. Mais il a fallu (tout de même) compiler plusieurs années (donc quelques dizaines de croisières) de rushs vidéo pour le monter…

Cocos est une destination très onéreuse (il faut l'avouer). L'investissement aurait donc du tenir ses promesses pour que nous revenions pleinement satisfaits.
Au final, et à titre de comparaison, nous pensons que question diversité et surtout densité Malpélo a été un meilleur endroit pour voir ce genre de pélagique (sauf les tigres). Ceci dit, au moment où j'écris ces lignes, cette destination semble malheureusement très compromise…

Les "plus":
- prestations sur le bateau.
- sécurité sur l'organisation des plongées et dans la récupération.
- remplissage des blocs "au taquet"!
- plongées de nuits exceptionnelles.

Les "moins":
- des matelas plus épais seraient les bienvenus.
- coût global.
- la mer garde ses droits (c'est heureux pour elle, pas pour nous! :8): )

Cocos 1280.JPG
Cocos 1280.JPG (154.05 Kio) Vu 2686 fois


Cocos 1420.JPG
Cocos 1420.JPG (240.52 Kio) Vu 2686 fois


Cocos 1660.JPG
Cocos 1660.JPG (276.75 Kio) Vu 2686 fois


Cocos 1840.JPG
Cocos 1840.JPG (157.76 Kio) Vu 2686 fois


Cocos 1940.JPG
Cocos 1940.JPG (248.88 Kio) Vu 2686 fois


Cocos 2100.JPG
Cocos 2100.JPG (90.07 Kio) Vu 2686 fois


Cocos 2120.JPG
il ne lui manquerait pas un bout ou deux des fois ?
Cocos 2120.JPG (294.38 Kio) Vu 2686 fois
Modifié en dernier par Orangina38 le 30 mai 2017, 19:30, modifié 1 fois.
Ni art, ni concours, juste de la photo de congés payés... :wink:

Avatar du membre
domicol
animateur (hybrides)
animateur (hybrides)
Messages : 6441
Enregistré le : 14 févr. 2008, 12:11
Marque et modèle d'appareil : Olympus OMD EM1 et TG5
Localisation : Ici ou là ..
Contact :

Re: CR Cocos Island Avril 2017

Message non lupar domicol » 30 mai 2017, 08:25

Merci pour ce compte rendu qui colle parfaitement à la réalité . C'est toujours le meme refrain "vous auriez du venir il y a un mois , il y avait plein de marteaux , la semaine dernière on a vu trois requins baleines etc etc .." On a fait deux croisières avec l'Okéanos agressor la première ou on avait eu la chance sur Halcyon de voir le fameux nuages et d'etre complètement entourés par un énorme banc de marteaux mais sur la seconde on peinait à en voir quelques uns .. Là aussi la faute à pas de bol soit disant :wink: De ce que j'ai lu des comptes rendus sur ce forum , que ce soit Lolobordo ou Damien ( BEBF ) eux non plus n'ont pas eu de chance , non plus que de très nombreux plongeurs sur la destination . J'ai donc bien peur moi aussi que comme tu le dis les marteaux sont pas mal braconnés sans doute avec le renfort persuasif de bakchichs chinois habilement distribués !! :pleure:
Moi aussi j'avais préféré Malpelo , mais en l'an 2000 qu'en est il à présent :?: :?:
Fort heureusement tu as plus de succès pour ta deuxième destination .
En tout cas félicitations pour ta première photo :top1: , en fait moi aussi j'avais rapporté ma photo bien connu sur le forum de marteau :roll: de la deuxième croisière , ça m'avait un peu consolée :)
Dominique


La photo sous marine c'est bien difficile , mais c'est bien plus beau que la photo sans eau .

https://www.flickr.com/photos/domicol/albums

Avatar du membre
Loulou
animateur (environnement)
animateur (environnement)
Messages : 5241
Enregistré le : 25 févr. 2009, 09:46
Marque et modèle d'appareil : Canon 7D
Localisation : orleans

Re: CR Cocos Island Avril 2017

Message non lupar Loulou » 30 mai 2017, 09:19

très belle présentation de cette croisière du bout du monde, très factuelle, l’émotion venant avec les photos :top1:
jean-philippe

Avatar du membre
zebulon
fan
fan
Messages : 1870
Enregistré le : 16 janv. 2014, 14:02
Marque et modèle d'appareil : Olympus OMD-EM1/ Sony RX100 II/Olympus TG-5
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: CR Cocos Island Avril 2017

Message non lupar zebulon » 30 mai 2017, 09:36

:+1: très bon compte rendu, bien détaillé, même si le banc de marteaux n'était pas là tu as de beaux clichés , en particulier la 1280 :top1: :top1: ;

Par curiosité cela revient à combien un voyage comme cela (coco+cano)?


Visitez mes albums sur Flickr : https://www.flickr.com/photos/lionelhoude/albums/

Avatar du membre
marcopolo
animateur (édito)
animateur (édito)
Messages : 2383
Enregistré le : 15 sept. 2014, 14:37
Marque et modèle d'appareil : EM1 mark2/G7X
Localisation : Léman
Contact :

Re: CR Cocos Island Avril 2017

Message non lupar marcopolo » 30 mai 2017, 11:38

Oui, ça fait plaisir d'avoir des nouvelles de Coco...ont-ils (enfin...) monter l'antenne-radar sur l'île pour la détection des navires braconniers?

Avatar du membre
Orangina38
Nouveau
Nouveau
Messages : 97
Enregistré le : 23 août 2015, 17:27
Marque et modèle d'appareil : Sony RX100 MK1

Re: CR Cocos Island Avril 2017

Message non lupar Orangina38 » 30 mai 2017, 12:51

domicol a écrit :Merci pour ce compte rendu qui colle parfaitement à la réalité . C'est toujours le meme refrain "vous auriez du venir il y a un mois , il y avait plein de marteaux , la semaine dernière on a vu trois requins baleines etc etc .."


Il y a parfois de belles opportunités à voir. Alberto Muñoz (le capitaine) nous a fait voir une vidéo exceptionnelle qu'il a tourné en Janvier avec un banc de marteaux par 20m de fond et un tigre au milieu!
Mais... si on fait la probabilité d'une telle rencontre, on doit tourner à... moins de 5% de chance ? :x
Autant dire, que sur des destinations comme ça, "on tente" à chaque fois mais que comme pour le loto: "100% des gagnants ont tenté leur chance". Mais il faut bien avoir en tête qu'il n'y a aucune garantie à l'autre bout ! :evil:

domicol a écrit :Moi aussi j'avais préféré Malpelo , mais en l'an 2000 qu'en est il à présent :?: :?:

Nous y sommes allés en 2015 et les opportunités étaient exceptionnelles ! :love1:
Rien que sur la check dive, à 20m du flanc du rocher et par 15m d'eau, on a fait une bascule arrière sur 3 requins Galapagos !
20m de palmage plus tard, on est tombé sur un groupe de 10 marteaux... sans chercher...
Mais (de ce que j'en sais), depuis, le gouvernement Colombien OBLIGE les bateaux à partir depuis la Colombie pour aller sur Malpélo alors que tous partaient (pour des raisons de sécurité) depuis le Panama.
Du coup, à ma connaissance:
- plus aucun bateau n'y va!
- Le Yemaya a suspendu son schedule pour cette destination.
- La bateau sea explorer qui y allait a été vendu par son armateur.
:pleure:
Ni art, ni concours, juste de la photo de congés payés... :wink:

Avatar du membre
Orangina38
Nouveau
Nouveau
Messages : 97
Enregistré le : 23 août 2015, 17:27
Marque et modèle d'appareil : Sony RX100 MK1

Re: CR Cocos Island Avril 2017

Message non lupar Orangina38 » 30 mai 2017, 12:53

Loulou a écrit :très belle présentation de cette croisière du bout du monde, très factuelle, l’émotion venant avec les photos :top1:

J'essaye de me rapprocher le plus possible de la réalité sans l'embellir... :wink:
Ni art, ni concours, juste de la photo de congés payés... :wink:

Avatar du membre
Orangina38
Nouveau
Nouveau
Messages : 97
Enregistré le : 23 août 2015, 17:27
Marque et modèle d'appareil : Sony RX100 MK1

Re: CR Cocos Island Avril 2017

Message non lupar Orangina38 » 30 mai 2017, 12:59

zebulon a écrit ::+1: très bon compte rendu, bien détaillé, même si le banc de marteaux n'était pas là tu as de beaux clichés , en particulier la 1280 :top1: :top1: ;

Par curiosité cela revient à combien un voyage comme cela (coco+cano)?


C'est toujours difficile de parler d'argent car tout dépend des opportunités du moment...
Cocos, il faut compter un peu moins de 5000€. Pour Caño, ça tourne à un peu moins de 3000€. Sans le vol bien sûr.
On a profité d'une réduc de 25% que "l'agressor fleet" fait régulièrement. Il faut se tenir en permanence en observation pour chopper les bons plans... :wink:

En tout état de cause, tu comprends pourquoi, à ma compagne et moi, nos voitures ont plus de 15 ans et approchent les 200 Mkms ! :lol:
Ni art, ni concours, juste de la photo de congés payés... :wink:

Avatar du membre
Orangina38
Nouveau
Nouveau
Messages : 97
Enregistré le : 23 août 2015, 17:27
Marque et modèle d'appareil : Sony RX100 MK1

Re: CR Cocos Island Avril 2017

Message non lupar Orangina38 » 30 mai 2017, 13:06

marcopolo a écrit :Oui, ça fait plaisir d'avoir des nouvelles de Coco...ont-ils (enfin...) monter l'antenne-radar sur l'île pour la détection des navires braconniers?

Je n'ai pas d'infos précises mais le Rangers nous a dit qu'ils avaient un nouveau radar. C'est peut-être de ça dont tu parles.
Ceci dit, il nous a aussi avoué que l'argent qu'on donnait en taxes (490$/semaine/plongeur!) ne suffisait pas à leur fournir le matériel et les moyens nécessaires.
Le kg d'ailerons de requins coute encore trop cher pour que l'on puisse rivaliser avec... :evil:


Regardez le film "les seigneurs de la mer" c'est édifiant... ce film à plus de 10 ans mais je doute que les choses aient fondamentalement changées... :?
Ni art, ni concours, juste de la photo de congés payés... :wink:

Avatar du membre
BigeyeBubblefish
accro
accro
Messages : 4786
Enregistré le : 23 févr. 2009, 02:50
Marque et modèle d'appareil : Nikon D7200 & Sony RX100 MKIII
Localisation : London...
Contact :

Re: CR Cocos Island Avril 2017

Message non lupar BigeyeBubblefish » 30 mai 2017, 14:07

Merci beaucoup pour ce CR très détaillé. Comme Domi, je trouve ton image de marteau particulièrement réussie.

:feu: :feu: :feu:

Ton CR me me rappelle aussi de très, très bons souvenirs. Je me suis rendu par deux fois à Coco, une première fois en 2009 puis en 2012. Un premier voyage épique, fort en émotion, avec des marteaux et du pélagique à tous les étages. Malheureusement, je n'avais pas encore le niveau pour arriver à faire des images qui témoignent de ce que j'avais pu voir. Sur le second voyage, moins de chance côté faune, même si j'étais plus à l'aise dans mes casquettes côté photo.
Pour en avoir beaucoup parlé avec mon ami Edwar Herreno qui a travaillé comme guide pendant 11 ans avec Undersea Hunter, il y a bien des saisons et les animaux vont et viennent en fonction des marées et des lunes. Pour cela, encore faut-il avoir un almanach sous-marin à jour. Il semble en avoir un et je pars très prochainement sur l'Okeanos Aggressor en sa compagnie. On verra bien si sa boule de crystal fonctionne correctement. Il dit avoir choisi la date de ce voyage pour des raisons très précise... Patience, patience.

Vivement la suite de tes images.

PS: Mon site préféré reste Dirty Rock.

Orangina38 a écrit :
domicol a écrit :Moi aussi j'avais préféré Malpelo , mais en l'an 2000 qu'en est il à présent :?: :?:

Nous y sommes allés en 2015 et les opportunités étaient exceptionnelles ! :love1:
Rien que sur la check dive, à 20m du flanc du rocher et par 15m d'eau, on a fait une bascule arrière sur 3 requins Galapagos !
20m de palmage plus tard, on est tombé sur un groupe de 10 marteaux... sans chercher...
Mais (de ce que j'en sais), depuis, le gouvernement Colombien OBLIGE les bateaux à partir depuis la Colombie pour aller sur Malpélo alors que tous partaient (pour des raisons de sécurité) depuis le Panama.
Du coup, à ma connaissance:
- plus aucun bateau n'y va!
- Le Yemaya a suspendu son schedule pour cette destination.
- La bateau sea explorer qui y allait a été vendu par son armateur.
:pleure:


Le Yemaya fait ses dernières croisières cette année, ensuite il faudra y aller avec les colombiens... et là, il faut aimer jouer avec sa vie. Ils ne cessent de perdre des plongeurs.
J'ai profité d'un désistement pour rejoindre une expédition qui part dans quelques semaines. J'espère avoir un peu de chance sous l'eau. Cela fait plus de 15 ans que je rêve d'y trainer mes palmes.
Damien M.
Nikon D7200 / Aquatica Housing / Zen Underwater 8" dome + Aquatica 4" dome / Tokina 10-17mm / Nikon 10.5mm / Sigma 17-70mm / Nikon 60mm AF-D / ULCS Arms / Ikelite DS-125 & DS-160 (x2) & Inon Z240 (x2)
Find me on Flickr

Avatar du membre
Orangina38
Nouveau
Nouveau
Messages : 97
Enregistré le : 23 août 2015, 17:27
Marque et modèle d'appareil : Sony RX100 MK1

Re: CR Cocos Island Avril 2017

Message non lupar Orangina38 » 30 mai 2017, 19:45

BigeyeBubblefish a écrit :Merci beaucoup pour ce CR très détaillé. Comme Domi, je trouve ton image de marteau particulièrement réussie.

:feu: :feu: :feu:

En fait, j'ai eu du c.. enfin... de la chance quoi ! :D
C'était le premier jour, un seul marteau est passé au dessus de nous, j'étais au bon endroit, au bon moment et j'étais près à shooter avec (à peu près) les bons paramètres.
Cette situation ne s'est plus jamais représentée par la suite sur toute la durée du séjour!
Comme quoi, tout est aussi question d'opportunité... :love1:
BigeyeBubblefish a écrit :PS: Mon site préféré reste Dirty Rock.

Nous y avons plongé plusieurs fois sans voir quoi que ce soit d'exceptionnel. Tous les marteaux que nous avons vu l'ont été sur "Manuelita" et sur "Alcyone".
Les Galapagos (au moins une dizaine que ce soit au fond ou pratiquement en surface) ont été vus sur "big dos amigos" (le dernier jour et exclusivement sur ce site!) et aucun sur "small dos amigos" (qui est à quoi? 300m de distance?). Par contre, un tigre y a été vu sur ce dernier site (le seul du séjour).
BigeyeBubblefish a écrit :je pars très prochainement sur l'Okeanos Aggressor en sa compagnie. On verra bien si sa boule de crystal fonctionne correctement. Il dit avoir choisi la date de ce voyage pour des raisons très précise... Patience, patience.

Je serai preneur de ton CR au moment opportun !!!!! :twisted:
Ni art, ni concours, juste de la photo de congés payés... :wink:

Avatar du membre
BigeyeBubblefish
accro
accro
Messages : 4786
Enregistré le : 23 févr. 2009, 02:50
Marque et modèle d'appareil : Nikon D7200 & Sony RX100 MKIII
Localisation : London...
Contact :

Re: CR Cocos Island Avril 2017

Message non lupar BigeyeBubblefish » 30 mai 2017, 19:53

Orangina38 a écrit :
BigeyeBubblefish a écrit :Merci beaucoup pour ce CR très détaillé. Comme Domi, je trouve ton image de marteau particulièrement réussie.

:feu: :feu: :feu:

En fait, j'ai eu du c.. enfin... de la chance quoi ! :D
C'était le premier jour, un seul marteau est passé au dessus de nous, j'étais au bon endroit, au bon moment et j'étais près à shooter avec (à peu près) les bons paramètres.
Cette situation ne s'est plus jamais représentée par la suite sur toute la durée du séjour!
Comme quoi, tout est aussi question d'opportunité... :love1:


Et les opportunités il faut savoir les provoquer, tout comme maitriser la "Blue diver technic" pour approcher les marteaux sur une cleaning station et leur tirer le portrait.
Sur mes premiers voyages, j'étais comme toi à l'affut et j'ai attendu longtemps. Aux Galapagos, je suis allé cherché les images sinon ils ne te viennent jamais sur le bout du nez.

Elle est ou la suite?
Damien M.
Nikon D7200 / Aquatica Housing / Zen Underwater 8" dome + Aquatica 4" dome / Tokina 10-17mm / Nikon 10.5mm / Sigma 17-70mm / Nikon 60mm AF-D / ULCS Arms / Ikelite DS-125 & DS-160 (x2) & Inon Z240 (x2)
Find me on Flickr

Avatar du membre
Orangina38
Nouveau
Nouveau
Messages : 97
Enregistré le : 23 août 2015, 17:27
Marque et modèle d'appareil : Sony RX100 MK1

Re: CR Cocos Island Avril 2017

Message non lupar Orangina38 » 30 mai 2017, 20:10

BigeyeBubblefish a écrit :Et les opportunités il faut savoir les provoquer, tout comme maitriser la "Blue diver technic" pour approcher les marteaux sur une cleaning station et leur tirer le portrait.
Sur mes premiers voyages, j'étais comme toi à l'affut et j'ai attendu longtemps. Aux Galapagos, je suis allé cherché les images sinon ils ne te viennent jamais sur le bout du nez.

Pour les marteaux, on a tout essayé tu peux me croire!
On était toujours les premiers au fond, les premiers à ouvrir la "marche", on s'est posé quand le guide se posait, on avançait à tâtons quand il le faisait, on a "chassé" quand il a chassé. Mais jamais on n'a pu les approcher sans qu'ils s'en aillent...

Mis à part celui qui est venu du fond nous voir alors que nous étions en surface et en plein bleu! :shock:
J'étais avec ma compagne, le parachute à la main, le matos "replié" avec le capuchon néoprène replacé, en train d'attendre le speed boat qui récupérait d'autres plongeurs, nous étions en train de débriefer ce que nous avions vu. Et à un moment, par simple curiosité, j'ai remis mon masque et regardé en dessous. Il était "là" sur le côté, à 3m de nous, venant directement du fond en plein bleue et en pleine visi (il faisait un soleil radieux). Aucun de nous n'a eu le temps de remettre son matos en route, 2 secondes plus tard, il était reparti vers le fond. Comme quoi, c'est "eux" qui le veulent bien et une fois de plus, c'est souvent une question d'opportunité... :roll:


BigeyeBubblefish a écrit :Elle est ou la suite?

Quelle suite ? :D
Ni art, ni concours, juste de la photo de congés payés... :wink:

Avatar du membre
BigeyeBubblefish
accro
accro
Messages : 4786
Enregistré le : 23 févr. 2009, 02:50
Marque et modèle d'appareil : Nikon D7200 & Sony RX100 MKIII
Localisation : London...
Contact :

Re: CR Cocos Island Avril 2017

Message non lupar BigeyeBubblefish » 30 mai 2017, 20:47

Orangina38 a écrit :
BigeyeBubblefish a écrit :Et les opportunités il faut savoir les provoquer, tout comme maitriser la "Blue diver technic" pour approcher les marteaux sur une cleaning station et leur tirer le portrait.
Sur mes premiers voyages, j'étais comme toi à l'affut et j'ai attendu longtemps. Aux Galapagos, je suis allé cherché les images sinon ils ne te viennent jamais sur le bout du nez.

Pour les marteaux, on a tout essayé tu peux me croire!
On était toujours les premiers au fond, les premiers à ouvrir la "marche", on s'est posé quand le guide se posait, on avançait à tâtons quand il le faisait, on a "chassé" quand il a chassé. Mais jamais on n'a pu les approcher sans qu'ils s'en aillent...

Mis à part celui qui est venu du fond nous voir alors que nous étions en surface et en plein bleu! :shock:
J'étais avec ma compagne, le parachute à la main, le matos "replié" avec le capuchon néoprène replacé, en train d'attendre le speed boat qui récupérait d'autres plongeurs, nous étions en train de débriefer ce que nous avions vu. Et à un moment, par simple curiosité, j'ai remis mon masque et regardé en dessous. Il était "là" sur le côté, à 3m de nous, venant directement du fond en plein bleue et en pleine visi (il faisait un soleil radieux). Aucun de nous n'a eu le temps de remettre son matos en route, 2 secondes plus tard, il était reparti vers le fond. Comme quoi, c'est "eux" qui le veulent bien et une fois de plus, c'est souvent une question d'opportunité... :roll:


Je vois très bien ce que tu me décris, et c'est justement de cela dont je te parle. Pour arriver à faire des photos de marteaux plein nez, il ne faut pas faire de bulles. Donc, soit tu y vas en recycleur, soit tu vas loin, très loin de tous les plongeurs (idéalement seul) pour éviter le mur de bulles ce qui les détourne de la cleaning station et tu retiens tes bulles. Ensuite, ils arrivent toujours par vague. Quand tu sens qu'il y en a une qui arrive, tu te prépares pour une blue diver technic... aussi longtemps que tu le peux pour éviter l'évanouissement.

Je t'invite à relire mon CR sur les Galapagos. Pour le coup, j'ai fait abstraction des briefings, des règles de sécurité et j'ai suivi les conseils d'Edwar à la lettre "Blue Diver Technic®". Je peux te garantir qu'il a raison à 100% le bougre et les photos se méritent.
Damien M.
Nikon D7200 / Aquatica Housing / Zen Underwater 8" dome + Aquatica 4" dome / Tokina 10-17mm / Nikon 10.5mm / Sigma 17-70mm / Nikon 60mm AF-D / ULCS Arms / Ikelite DS-125 & DS-160 (x2) & Inon Z240 (x2)
Find me on Flickr

Avatar du membre
Penti
fan
fan
Messages : 1818
Enregistré le : 04 nov. 2008, 11:09
Localisation : Réunion

Re: CR Cocos Island (Costa Rica) Avril 2017

Message non lupar Penti » 31 mai 2017, 06:28

Merci pour ce CR d'une destination qui fait rêver !!!

Ta première photo de marteau est top :top1:
Cédric ou Penti, comme vous préférez.

Flickr : https://www.flickr.com/photos/47982561@N07/


Avatar du membre
domicol
animateur (hybrides)
animateur (hybrides)
Messages : 6441
Enregistré le : 14 févr. 2008, 12:11
Marque et modèle d'appareil : Olympus OMD EM1 et TG5
Localisation : Ici ou là ..
Contact :

Re: CR Cocos Island Avril 2017

Message non lupar domicol » 31 mai 2017, 10:31

BigeyeBubblefish a écrit :

Orangina38 a écrit :
domicol a écrit :Moi aussi j'avais préféré Malpelo , mais en l'an 2000 qu'en est il à présent :?: :?:

Nous y sommes allés en 2015 et les opportunités étaient exceptionnelles ! :love1:
Rien que sur la check dive, à 20m du flanc du rocher et par 15m d'eau, on a fait une bascule arrière sur 3 requins Galapagos !
20m de palmage plus tard, on est tombé sur un groupe de 10 marteaux... sans chercher...
Mais (de ce que j'en sais), depuis, le gouvernement Colombien OBLIGE les bateaux à partir depuis la Colombie pour aller sur Malpélo alors que tous partaient (pour des raisons de sécurité) depuis le Panama.
Du coup, à ma connaissance:
- plus aucun bateau n'y va!
- Le Yemaya a suspendu son schedule pour cette destination.
- La bateau sea explorer qui y allait a été vendu par son armateur.
:pleure:


Le Yemaya fait ses dernières croisières cette année, ensuite il faudra y aller avec les colombiens... et là, il faut aimer jouer avec sa vie. Ils ne cessent de perdre des plongeurs.
J'ai profité d'un désistement pour rejoindre une expédition qui part dans quelques semaines. J'espère avoir un peu de chance sous l'eau. Cela fait plus de 15 ans que je rêve d'y trainer mes palmes.


@ Orangina , donc Malpelo est resté somme nous l'avions connus en 2000 , première bascule arrière juste sous l'eau trois marteaux .. et d'énormes carangues , pour tout dite on était à l'ancre toute la semaine sur la bouée de Végamarès , en fait on campait au dessus du banc de marteaux :) :) :)

@BEBF Nous avons fait la croisère sur le Maria Patricia , bateau sur lequel soit dit en passant Sandra Bessudo a fait ses premières armes en plongée puis beaucoup de voyages sur Malpelo , de plus elle etait ( l'est elle encore ?? )très ami avec la capitaine . Bateau très rustique mais ni mieux ni pire que beaucoup de bateau que nous avons rencontrés . Coté sécurité , ils m'ont pas perdue sans doute parceque DD veillait :D on n'a jamais eu la moindre appréhension au sortir de l'eau et on a toujours été récupérés dans les temps , mais aussi on s'est jamais éloigné du plan prévu et du site prévus. Ce qui n'a pas été le cas je crois me souvenir des plongeurs qui ont eu ce dramatique accident dont malheureusement plusieurs ne sont pas revenus .
En revanche il nous est arrivé une bien mauvaise mésaventure , oubliés en pleine mer avec un très fort courant en pleine mer de Cortes avec pour seul surveillance un énorme lion de mer sur un proche ilot peu disposé à partager son territoire , Fort heureusement nous étions remontés sur une bouée , nnous fumes repéchés par un petit bateau qui passait par là et ramenés sur notre liveaboard ou tout le monde festoyait ignorant superbement qu'il manquait deux plongeurs à l'appel ... Bon ça nous est arrivés sur le Nautilus explorer bateau que je pense que tout le monde serait heureux de fréquenter .. Comme quoi :?: :?:
Dominique


La photo sous marine c'est bien difficile , mais c'est bien plus beau que la photo sans eau .

https://www.flickr.com/photos/domicol/albums

Avatar du membre
zebulon
fan
fan
Messages : 1870
Enregistré le : 16 janv. 2014, 14:02
Marque et modèle d'appareil : Olympus OMD-EM1/ Sony RX100 II/Olympus TG-5
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: CR Cocos Island Avril 2017

Message non lupar zebulon » 31 mai 2017, 10:47

domicol a écrit : En revanche il nous est arrivé une bien mauvaise mésaventure , oubliés en pleine mer avec un très fort courant en pleine mer de Cortes avec pour seul surveillance un énorme lion de mer sur un proche ilot peu disposé à partager son territoire , Fort heureusement nous étions remontés sur une bouée , nnous fumes repéchés par un petit bateau qui passait par là et ramenés sur notre liveaboard ou tout le monde festoyait ignorant superbement qu'il manquait deux plongeurs à l'appel ... Bon ça nous est arrivés sur le Nautilus explorer bateau que je pense que tout le monde serait heureux de fréquenter .. Comme quoi :?: :?:


Wouai, et ta mésaventure n'est pas isolé, c'est pour cela que je compte m'équiper avec ça. coût :199€
Fichiers joints
thb_ficha_10277.jpg
thb_ficha_10277.jpg (25.56 Kio) Vu 2560 fois


Visitez mes albums sur Flickr : https://www.flickr.com/photos/lionelhoude/albums/

Avatar du membre
marcopolo
animateur (édito)
animateur (édito)
Messages : 2383
Enregistré le : 15 sept. 2014, 14:37
Marque et modèle d'appareil : EM1 mark2/G7X
Localisation : Léman
Contact :

Re: CR Cocos Island Avril 2017

Message non lupar marcopolo » 31 mai 2017, 11:01

zebulon a écrit :
domicol a écrit : En revanche il nous est arrivé une bien mauvaise mésaventure , oubliés en pleine mer avec un très fort courant en pleine mer de Cortes avec pour seul surveillance un énorme lion de mer sur un proche ilot peu disposé à partager son territoire , Fort heureusement nous étions remontés sur une bouée , nnous fumes repéchés par un petit bateau qui passait par là et ramenés sur notre liveaboard ou tout le monde festoyait ignorant superbement qu'il manquait deux plongeurs à l'appel ... Bon ça nous est arrivés sur le Nautilus explorer bateau que je pense que tout le monde serait heureux de fréquenter .. Comme quoi :?: :?:


Wouai, et ta mésaventure n'est pas isolé, c'est pour cela que je compte m'équiper avec ça. coût :199€

commercialisé par le proprio de Nautilus :lol: qui le fournit sur ses bateaux....

Avatar du membre
Orangina38
Nouveau
Nouveau
Messages : 97
Enregistré le : 23 août 2015, 17:27
Marque et modèle d'appareil : Sony RX100 MK1

Re: CR Cocos Island Avril 2017

Message non lupar Orangina38 » 31 mai 2017, 11:05

domicol a écrit :En revanche il nous est arrivé une bien mauvaise mésaventure , oubliés en pleine mer avec un très fort courant en pleine mer de Cortes avec pour seul surveillance un énorme lion de mer sur un proche ilot peu disposé à partager son territoire , Fort heureusement nous étions remontés sur une bouée , nous fumes repéchés par un petit bateau qui passait par là et ramenés sur notre liveaboard ou tout le monde festoyait ignorant superbement qu'il manquait deux plongeurs à l'appel ... Bon ça nous est arrivés sur le Nautilus explorer bateau que je pense que tout le monde serait heureux de fréquenter .. Comme quoi :?: :?:


Ouais... c'est le genre de mésaventure qu'on craint tous ! :pleure: J'imagine que vous leur avez passé un "savon maison" une fois rentrés ? :evil:
Et pourtant, la solution est simple: il suffit de demander à CHAQUE plongeur ses paramètres pour savoir si tout le monde est bien à bord!

Quant à la solution GPS ou Nautilus Lifeline (ou autre) encore faut-il que quelqu'un s'inquiète de vous ou soit à l'écoute dans la cabine de pilotage. Sans cela, il vous faudra attendre quelques heures pour que ce soit les autorités qui arrivent! Mais c'est vrai qu'en solution "ultime", ç'est assez sécurisant... :+1:
Ni art, ni concours, juste de la photo de congés payés... :wink:

Avatar du membre
Benito
fan
fan
Messages : 1559
Enregistré le : 26 déc. 2007, 11:09
Marque et modèle d'appareil : Nikon D100 & D800
Localisation : Nîmes / Cap Creus
Contact :

Re: CR Cocos Island Avril 2017

Message non lupar Benito » 31 mai 2017, 11:16

Orangina38 a écrit : Mais c'est vrai qu'en solution "ultime", ç'est assez sécurisant... :+1:
ce n'est pas la solution ultime... Il y a encore la PLB
Benoît (87/73/325)
Galerie perso


Retourner vers « Compte-rendu de plongée, de voyage »