Bali en recycleur

Dans ce sujet, vous pouvez écrire sur un compte-rendu de votre dernière plongée ou voyage plongée...
Avatar du membre
Nicool
fidèle
fidèle
Messages : 600
Enregistré le : 09 déc. 2010, 13:36
Marque et modèle d'appareil : Nikon D500
Localisation : Sydney
Contact :

Bali en recycleur

Message non lupar Nicool » 06 juin 2016, 22:05

salut a tous!

C'est avec plaisir que je me lance dans la redaction de mon 2ème CR de voyage plongée sur le Ptit Forum, au programme: Bali!

Bien sûr ce CR sera ponctué de photos sous-marines, mais je vais donner la part belle au partage d'informations logistiques et à mes impressions, en ce qui concerne l'utilisation du recycleur, au service de la photo sous marine.

A vrai dire je suis également membre de forums de plongee tek (UFP, Rebreatherworld), et j'ai tendance a partager mes voyages tek la-bas (en insistant sur les aspects tek), mais au vu de plusieurs discussions sur le ptit forum (par exemple http://forum-photosub.fr/forum/viewtopic.php?f=43&t=14132), je crois que pas mal de photographes se posent la question de la valeur ajoutée du recycleur pour leur activité. Le but de ce CR sera donc d'essayer d'apporter mes humbles impressions a ce sujet.
Bref, revenons-en a nos moutons :-)

Ma femme et moi avions deja trempé nos palmes a Bali (et Komodo) pour notre lune de miel (2008), c'etait nos debuts en photosub, en circuit ouvert a l'epoque, et nous en sommes revenus super enthousiastes, avec la ferme intention d'y retourer un jour.
Ce fut chose faite en Aout 2015 pour un "honeymoon revival" (le prétexte :love1: ), et nous avons choisi de nous focaliser sur une des zones qui nous avait le plus plu lors de notre tour de Bali en 2008: Tulamben.

Pourquoi Tulamben? Plusieurs raisons:
-la beauté et la richesse de deux sites que nous avions beaucoup aimé sur place: l'épave du USS Liberty et le tombant du Drop-off.
-la possibilité de plonger du bord sans guide: nous avons beaucoup plongé comme ça à domicile, et c'est une façon de plonger a laquelle nous avons pris gout. Bien sur on ne crache pas sur une belle croisière, mais parfois l'enchainement des plongées a 1h max sous l'eau nous laisse un peu sur notre faim. Dommage de devoir partir quand on commence a découvrir le site! Du coup nous alternons croisières et vacances plongée du bord.
-et l'existence sur place de "Villa Alba" (http://www.alba-dive-tulamben.com), un hotel centre de plongee assez récent, réputé pour accueillir dans les meilleurs conditions ses clients de tous types: circuit ouverts, et... recycleurs :-).
-la possibilité de temps de plongée illimité, a des couts très raisonnables. Il y a d'autres structures "recycleur-friendly" a Bali, mais Villa Alba semblaient être les moins chers et les plus flexibles, tout en étant situes dans un coin qui nous plaisait.

Le bilan en chiffres:
Etant jeunes parents (donc duree de vacances en couple limitee) et un peu courts en bugets (ca arrive), nous sommes assez contents de tout ce qu'on a pu faire:
-12 jours / 13 nuits sur place (dont 10 jours et demi de plongée)
-43 heures de plongee :-D
-pour 1986 USD tout compris (nuits, repas, plongees, gonflages, consommables, location blocs, transfert aeroports, massage) + 300 USD payes a BaliTrekDive pour une journee sur Nusa Penida (incluant transfers depuis Villa Alba + bateau + 2 plongees).

Voila pour l'introduction :photosub:
Je continue tres bientot!

Nicolas
NLR_2486.jpg
1/ Arrivee de nuit a Villa Alba
NLR_2486.jpg (301.7 Kio) Vu 3766 fois
Données-EXIF afficher/masquer
Image prise le :
11 août 2015, 18:57
Distance focale :
24 mm
Vitesse :
1/40 Sec
Ouverture :
f/2.8
Sensibilité ISO :
3200
Balance des blancs :
Automatique
Flash :
Flash non déclenché
Marque :
NIKON CORPORATION
Modèle :
NIKON D3
Mode exposition :
Manuel
Compensation exposition :
-4/6 EV
Mode de mesure :
Evaluative

NLR_2487.jpg
2/ local dédié pour le stockage des recycleurs et scooters
NLR_2487.jpg (253.97 Kio) Vu 3766 fois
Données-EXIF afficher/masquer
Image prise le :
11 août 2015, 18:58
Distance focale :
38 mm
Vitesse :
1/40 Sec
Ouverture :
f/2.8
Sensibilité ISO :
3200
Balance des blancs :
Automatique
Flash :
Flash non déclenché
Marque :
NIKON CORPORATION
Modèle :
NIKON D3
Mode exposition :
Manuel
Compensation exposition :
-4/6 EV
Mode de mesure :
Evaluative

NLR_2479.jpg
3/ une des piscines de Villa Alba
NLR_2479.jpg (342.22 Kio) Vu 3766 fois
Données-EXIF afficher/masquer
Image prise le :
11 août 2015, 18:55
Distance focale :
24 mm
Vitesse :
1/40 Sec
Ouverture :
f/2.8
Sensibilité ISO :
3200
Balance des blancs :
Automatique
Flash :
Flash non déclenché
Marque :
NIKON CORPORATION
Modèle :
NIKON D3
Mode exposition :
Manuel
Compensation exposition :
-4/6 EV
Mode de mesure :
Evaluative

Avatar du membre
sybouch
administrateur
administrateur
Messages : 3400
Enregistré le : 17 août 2011, 13:16
Marque et modèle d'appareil : canon 7D
Localisation : Paris
Contact :

Re: Bali en recycleur

Message non lupar sybouch » 06 juin 2016, 22:53

Nicool a écrit :je crois que pas mal de photographes se posent la question de la valeur ajoutée du recycleur pour leur activité.

effectivement... et donc très intéressé par la suite ! :wink: :D
Stéphane

Avatar du membre
acetyl-coa
membre
membre
Messages : 455
Enregistré le : 20 janv. 2010, 21:19
Marque et modèle d'appareil : Sony A7RII
Localisation : Genève - Papeete

Re: Bali en recycleur

Message non lupar acetyl-coa » 07 juin 2016, 00:20

ha sympa, toujours sympa d'avoir des CR de trip recycleur !! :)
Impatient d'en lire plus :feu:

Avatar du membre
marcopolo
animateur (édito)
animateur (édito)
Messages : 2330
Enregistré le : 15 sept. 2014, 14:37
Marque et modèle d'appareil : EM1 mark2/G7X
Localisation : Léman
Contact :

Re: Bali en recycleur

Message non lupar marcopolo » 07 juin 2016, 08:44

:+1:

Avatar du membre
Thierry
administrateur
administrateur
Messages : 17336
Enregistré le : 08 sept. 2007, 18:00
Marque et modèle d'appareil : Nikon D7000
Localisation : Alsace (dans le Sud)
Contact :

Re: Bali en recycleur

Message non lupar Thierry » 07 juin 2016, 18:43

C'est intéressant, c'est bien si la plongée recycleur s'ouvre :)
Tu y vas avec ton recycleur ?
Tu plonges avec quoi comme machine ?
Quel est le cout d'une plongée en recycleur ?
Tu nous diras tout ça :top1:
Thierry
http://thierry-rolland.fr

Avatar du membre
Nicool
fidèle
fidèle
Messages : 600
Enregistré le : 09 déc. 2010, 13:36
Marque et modèle d'appareil : Nikon D500
Localisation : Sydney
Contact :

Re: Bali en recycleur

Message non lupar Nicool » 07 juin 2016, 21:04

Merci pour vos premiers commentaires!

L'introduction etant faite, je me propose d'organiser le reste du CR en plusieurs chapitres:
-Presentation de Villa Alba, leur organisation plongee, l'accueil des recycleurs
-Le recycleur et sa "voyageabilité"
-Le recycleur: maintenance entre les plongées, utilisation a la surface
-Le recycleur en plongee a Bali (et la photo sous marine, quand meme ;))

Thierry a écrit :C'est intéressant, c'est bien si la plongée recycleur s'ouvre :)
Tu y vas avec ton recycleur ?
Tu plonges avec quoi comme machine ?
Quel est le cout d'une plongée en recycleur ?
Tu nous diras tout ça :top1:


J'y répondrai donc dans les premiers chapitres :)

Avatar du membre
Thierry
administrateur
administrateur
Messages : 17336
Enregistré le : 08 sept. 2007, 18:00
Marque et modèle d'appareil : Nikon D7000
Localisation : Alsace (dans le Sud)
Contact :

Re: Bali en recycleur

Message non lupar Thierry » 07 juin 2016, 21:16

N'oublie pas de parler de la chaux ! :wink:
Thierry
http://thierry-rolland.fr

Avatar du membre
Fanch
fan
fan
Messages : 1010
Enregistré le : 10 août 2012, 16:33
Marque et modèle d'appareil : Canon 550D
Localisation : Basse-Normandie

Re: Bali en recycleur

Message non lupar Fanch » 07 juin 2016, 22:54

Nicool a écrit :Etant jeunes parents (donc duree de vacances en couple limitee) et un peu courts en bugets (ca arrive), nous sommes assez contents de tout ce qu'on a pu faire.

Ha, tout n'est donc pas perdu pour moi (dans la même situation) ! Fais nous réver.
:wink:
Fanch
flickr photostream

Avatar du membre
Nicool
fidèle
fidèle
Messages : 600
Enregistré le : 09 déc. 2010, 13:36
Marque et modèle d'appareil : Nikon D500
Localisation : Sydney
Contact :

Re: Bali en recycleur

Message non lupar Nicool » 07 juin 2016, 23:41

Fanch a écrit :Ha, tout n'est donc pas perdu pour moi (dans la même situation) ! Fais nous réver.
:wink:

Ouiii on y arrive :) bon c'était super de pouvoir confier notre schtroumpf aux grands parents 16 jours, mais les staff de Villa Alba se disaient prêts a assurer un service de baby sitting, a réfléchir...

Thierry a écrit :N'oublie pas de parler de la chaux ! :wink:

Oui! J'en parle dans ce chapitre, et je préciserai l'usage que j'en ai fait dans le suivant, car ca depend pas mal du modele de recycleur. Le rEvo avec lequel je plonge est très économe de ce point de vue la.


Chapitre 1: presentation de Villa Alba, leur organisation plongee, l'accueil des recycleurs
Villa Alba est un resort fondé récemment (2013 je crois) par Alex et Jessica (lui Ecossais, elle Chinoise) qui comptaient initialement s'acheter une villa pour passer leur retraite, mais au final ils ont pu acquérir un ancien hotel dans un site très bien situe et ideal pour la plongée (le house reef est très sympa), qu'ils ont decide de rénover puis d'agrandir.
Le resort se situe au bord d'une petite rue non bitumée, a 5 minutes de voitures de l'épave du USS Liberty. Ils ne sont pas en ville, plus dans un hameau. Honnêtement le resort est nickel, mais sachez qu'il n'y a rien d'intéressant a faire a pied dans les environs (par contre il est possible de se faire conduire pour des excursions). Perso nous avions deja parcouru Bali en large et en travers 7 ans plus tot, donc ca ne nous a pas dérangés.

Restauration
Un sans faute! Le restaurant du resort est non seulement très abordable (4-7 euros par repas) mais également propre, bon, et varié: cuisines Indonésienne, occidentale, et d'excellents plats Chinois, dont des recettes typiques que je n'avais mangé qu'en Chine jusqu'a present (Jessica a formé les cuistots). Miam!
Zone restauration spacieuse, incluant une belle terrasse, ou nous étions surtout pour profiter du lever du jour, banana pancakes au petit dej!
NLR00852.jpg
4/ la terrasse puis la zone restaurant, a l'avant du ressort (dos au house reef)
NLR00852.jpg (374.38 Kio) Vu 3616 fois
Données-EXIF afficher/masquer
Image prise le :
20 août 2015, 06:33
Distance focale :
8 mm
Vitesse :
1/800 Sec
Ouverture :
f/6.3
Sensibilité ISO :
200
Balance des blancs :
Automatique
Flash :
Flash non déclenché, mode automatique
Marque :
OLYMPUS IMAGING CORP.
Modèle :
E-M5
Mode exposition :
Priorité ouverture
Compensation exposition :
-10/10 EV
Mode de mesure :
Evaluative

Au final, nous avons mangé quasiment tous les repas sur place. C'était tellement pratique.

Chambres
Villa Alba propose 12 (16?) chambres de haut standing pour environ 100 USD la nuit (petit dej inclus) me semble-t-il, elles sont disposées autour de la piscine principale (voir photos 1 et 3), a 2 pas du restaurant et des zones de stockage/rinçage du materiel.
Heureusement pour nous (budget limité cette fois) sur demande Villa Alba proposent quelques chambres un peu mois classes qui sont situées 200 mètres a l'extérieur du resort, a 40 USD/nuit (petit dej inclus). Bon ces quelques chambres n'étaient pas dans un cadre très glamour (pour y accéder on passe parmis les poulets, et par garage/atelier du resort) mais restaient propres, climatisées, agréables, et nous avions quand meme droit de profiter de toutes les installations de l'hotel, y compris les chaises longues pour la sieste entre plongées :)
NLR00855.jpg
5/ autre vue de la terrasse avec un bon spot de sieste. On aperçoit la plage (caillouteuse) du house reef.
NLR00855.jpg (369.19 Kio) Vu 3616 fois
Données-EXIF afficher/masquer
Image prise le :
20 août 2015, 06:34
Distance focale :
8 mm
Vitesse :
1/800 Sec
Ouverture :
f/6.3
Sensibilité ISO :
200
Balance des blancs :
Automatique
Flash :
Flash non déclenché, mode automatique
Marque :
OLYMPUS IMAGING CORP.
Modèle :
E-M5
Mode exposition :
Priorité ouverture
Compensation exposition :
-10/10 EV
Mode de mesure :
Evaluative

NLR00857.jpg
6/ la 1ere piscine et les chambres a 100 USD autour
NLR00857.jpg (332.38 Kio) Vu 3616 fois
Données-EXIF afficher/masquer
Image prise le :
20 août 2015, 08:32
Distance focale :
8 mm
Vitesse :
1/800 Sec
Ouverture :
f/9
Sensibilité ISO :
200
Balance des blancs :
Automatique
Flash :
Flash non déclenché, mode automatique
Marque :
OLYMPUS IMAGING CORP.
Modèle :
E-M5
Mode exposition :
Priorité ouverture
Compensation exposition :
-10/10 EV
Mode de mesure :
Evaluative


Accueil des photographes
Il y a un bac de rinçage dédié aux appareils photos, et plusieurs tables pour la manipulation des caissons, avec beaucoup de prises de courant.
Comme l'essentiel des plongées se fait du bord et que les galets balinais peuvent devenir glissants sous les vagues (nous avons souvent eu des entrees/sorties rock'n'roll) vous serez assistes par des membres du staff dont le travail est de se jeter a l'eau pour vous aider, et éventuellement vous apporter le caisson photo, ils sont hyper sympas, service au top!
NLR_2546.jpg
7/ bacs de rinçage
NLR_2546.jpg (300.11 Kio) Vu 3616 fois
Données-EXIF afficher/masquer
Image prise le :
19 août 2015, 14:39
Distance focale :
24 mm
Vitesse :
1/50 Sec
Ouverture :
f/6.3
Sensibilité ISO :
640
Balance des blancs :
Automatique
Flash :
Flash non déclenché
Marque :
NIKON CORPORATION
Modèle :
NIKON D3
Mode exposition :
Priorité ouverture
Compensation exposition :
-4/6 EV
Mode de mesure :
Evaluative

NLR_2525.jpg
8/ tables a matos photo
NLR_2525.jpg (323.35 Kio) Vu 3616 fois
Données-EXIF afficher/masquer
Image prise le :
19 août 2015, 05:49
Distance focale :
24 mm
Vitesse :
1/40 Sec
Ouverture :
f/5.6
Sensibilité ISO :
1600
Balance des blancs :
Automatique
Flash :
Flash non déclenché
Marque :
NIKON CORPORATION
Modèle :
NIKON D3
Mode exposition :
Priorité ouverture
Compensation exposition :
-6/6 EV
Mode de mesure :
Evaluative


Accueil des recycleurs
C'est royal: les recycleux ont une zone dédiée pour la preparation de leur materiel. Bancs dédiés pour se dés-equipper, pour stocker la machine/faire sa maintenance, et bac de rinçage dedié.
NLR_2544.jpg
9/ zone d'equipement circuit ouvert (on apercoit la zone recycleur au fond derriere les stabs)
NLR_2544.jpg (372.87 Kio) Vu 3616 fois
Données-EXIF afficher/masquer
Image prise le :
19 août 2015, 14:38
Distance focale :
24 mm
Vitesse :
1/50 Sec
Ouverture :
f/6.3
Sensibilité ISO :
640
Balance des blancs :
Automatique
Flash :
Flash non déclenché
Marque :
NIKON CORPORATION
Modèle :
NIKON D3
Mode exposition :
Priorité ouverture
Compensation exposition :
-4/6 EV
Mode de mesure :
Evaluative

NLR_2450r.jpg
10/ zone dediee recycleur, avec nos deux rEvos dans le coin a gauche :)
NLR_2450r.jpg (289.9 Kio) Vu 3616 fois
Données-EXIF afficher/masquer
Image prise le :
19 août 2015, 14:43
Distance focale :
24 mm
Vitesse :
1/160 Sec
Ouverture :
f/7.1
Sensibilité ISO :
200
Balance des blancs :
Automatique
Flash :
Flash non déclenché
Marque :
NIKON CORPORATION
Modèle :
NIKON D3
Mode exposition :
Priorité ouverture
Compensation exposition :
-4/6 EV
Mode de mesure :
Evaluative


Cette séparation apporte une véritable tranquillité d'esprit: aucun risque qu'un plongeur debutant vienne laisser tomber son bloc 12L sur ma machine ouverte en train de secher, ou qu'un sans gêne vienne la tripoter (exemple extreme: sur un camion de l'Estartit un type a quand meme retourne mon recycleur en mon absence, il l'a tout bonnement mit la tete en bas, hallucinant...).
Autant dans une structure mixte j'évite de laisser mon recycleur sans surveillance, autant a Villa Alba je n'hésitais pas a le laisser sécher ouvert (donc exposé) le temps d'aller faire une sieste.
Les staff savent que c'est du materiel particulier, et les autres clients sont briefés de ne pas toucher, comme ca tout le monde est content!
Cerise sur la cerise du gateau, Villa Alba ont également installé des treuils, pour permettre de soulever sans effort les recycleurs lors du rinçage, ma moitié a apprécié!
NLR_2540.jpg
11/ Léna qui soulève son recycleur sans effort grâce au treuil :)
NLR_2540.jpg (313.1 Kio) Vu 3616 fois
Données-EXIF afficher/masquer
Image prise le :
19 août 2015, 10:49
Distance focale :
32 mm
Vitesse :
1/60 Sec
Ouverture :
f/7.1
Sensibilité ISO :
400
Balance des blancs :
Automatique
Flash :
Flash non déclenché
Marque :
NIKON CORPORATION
Modèle :
NIKON D3
Mode exposition :
Manuel
Compensation exposition :
-2/6 EV
Mode de mesure :
Evaluative


Enfin, Villa Alba a tous les consommables et le materiel nécessaire a supporter la plongee en recycleur:
-gonflage a l'oxy pur (ils ont meme un surpresseur pour remplir le bloc d'O2 a 200 bars!) et je suis quasiment sur qu'ils font aussi Trimix. Je ne sais plus quel etait le cout des gonflages, mais je crois que c'etait inclus dans la location des blocs.
-chaux a disposition (je pense qu'il est tout de meme preferable de les prevenir quelques semaines en avance pour qu'ils vous reservent des bidons): ils avaient de la Intersorb 812 a 12 USD/kg, ce qui est plutot honnete. Dans le passé je crois qu'ils avaient de la Sofnolime 797 supposée un poil plus performante, mais plus chere (15 USD/kg?).
-blocs 2L ou 3L diluant et oxy a louer: 11 USD/jour pour une paire diluant/oxy. Super honnete.
-bloc 6L alu a louer (bailout): 5 USD/jour (on avait emmené nos propres detendeurs, c'est plus cher sinon)
Enfin, il est possible de se faire former au recycleur a Villa Alba (sur Poseidon, peut etre d'autres machines). A l'époque le fameux Marc Crane (un instructeur très réputé sur rEvo et Poseidon) était "instructeur résidant" sur place, mais il est parti depuis fonder sa propre affaire a Amed (BaliDiveTrek), je crois qu'il a été remplacé par un/une autre instructeur résidant(e), mais je ne sais pas sur quelle machine.
Il y a peut être possibilité de louer une machine sur place également, a demander au cas par cas.

Organisation typique des plongées
Comme je disais plus haut, l'essentiel des plongées se font du bord, avec 5 sites accessibles en 5-30 minutes de voiture, plus le house reef qui est a 20 mètres des bancs où on s'équipe!
Du coup Villa Alba sont vraiment cool cote organisation, il suffisait d'aller voir un divemaster a n'importe quelle heure:
-moi "bonjour on voudrait aller plonger"
-divemaster "OK a quelle heure et ou? Vous voulez un guide?"
-moi: "on voudrait bien partir maintenant, au drop-off, et pas besoin de guide cette fois"
-divemaster "les deux pickup viennent de partir déposer des clients, mais dans 15 minutes on sera prêts a vous emmener, on vous prévient des qu'ils arrivent. Vous voulez qu'on envoie quelqu'un chercher votre caisse de plongée? les recycleurs aussi ou vous préférez les prendre vous meme?"
-moi: " :D"
NLR_2533.jpg
12/ le matos et les plongeurs sautent dans le coffre, et hop c'est parti!
NLR_2533.jpg (356.05 Kio) Vu 3616 fois
Données-EXIF afficher/masquer
Image prise le :
19 août 2015, 06:08
Distance focale :
24 mm
Vitesse :
1/50 Sec
Ouverture :
f/5.6
Sensibilité ISO :
200
Balance des blancs :
Automatique
Flash :
Flash non déclenché
Marque :
NIKON CORPORATION
Modèle :
NIKON D3
Mode exposition :
Manuel
Compensation exposition :
-2/6 EV
Mode de mesure :
Evaluative

Quelques instants plus tard au Drop-off:
-staff "voila on est arrives, on va vous aider a vous équiper a vous accompagner dans l'eau car ca remue un peu, et les galets sont glissants"
-moi "merci encore!"
-staff "mais non c'est mon travail :) vous pensez rester combien de temps sous l'eau?"
-moi "hmmmm on est un peu fatigués en cette fin de journée, je dirais entre 2h et 2h30, ca irait?"
-staff "aucun souci, on sera revenus pour vous aider a sortir de l'eau"
-moi " :D :D :D"

En termes de cout, un des gros intérêts de la plongée sans guide décrite ci-dessous est très économique:
-5 USD/personne/plongée pour le staff en support
-5 a 10 USD/personne/plongée pour le trajet en pickup. Sur le house-reef de memoire c'était un droit d'entree a 2 USD.
Et le cout est le meme pour une plongée classique d'1 heure, ou pour une plongée recycleur de 3h30 (notre maximum) :D la plupart de nos plongées ont duré entre 2 et 3 heures. On est si bien dans l'eau, et si lourds hors de l'eau, pourquoi sortir?
Il nous est arrivé de temps en temps de s'offrir une plongée guidée, et la c'était 30 USD/plongeur (transport et staff inclus), dans l'idée de découvrir le site une premiere fois. Le guide plongeant en circuit ouvert, on s'était entendus pour passer 1 heure ensembles, puis le guide remontait et nous restions plus longtemps sur site.

Excursions / plongées exceptionnelles
En plus des plongées du bord citées ci-dessus (et que je décrirai plus en detail dans le reste du CR), Villa Alba a un bateau qui permet des excursions sur des sites inaccessibles du bord, mais nous n'avons pas essayé.
Ils sont également ouverts a l'organisation d'excursions a la carte, par exemple une conversation avec Alex (le gérant) 3 jours avant notre depart:
-Alex "bonjour, j'espère que votre séjour se passe toujours bien?"
-moi: "au top, mais on est désolés de devoir partir bientôt"
-Alex: "moi aussi! d'ici là n'hésitez pas si je peux vous aider en quoi que ce soit"
-moi: "et bien justement, on aurait bien aimé replonger a Secret Bay, ce spot nous avait vraiment marqué pendant notre lune de miel. Mais avec 3h30 de route d'ici, j'imagine que ce n'est pas faisable a la journée?"
-Alex "hmmm voyons, bah vous êtes complètement autonomes tous les deux, en fait il vous faut juste un chauffeur pour vous emmener sur place avec vos recycleurs. Ils ne sont pas trop volumineux, ça rentrera dans une des voitures qu'on prends pour faire les transferts aéroports. Ca vous couterait 80 USD, et j'ai une voiture dispo pour demain"
-moi "80 USD/personne?"
-Alex "ben non pour deux"
-moi "?!? :D et on peut passer combien de temps dans l'eau/combien de plongées sur place"
-Alex "c'est vous qui voyez, le chauffeur repartira quand vous en aurez assez"
-moi " :D :D :D"

Et voila pour la presentation détaillée de Villa Alba et des types de plongée possible avec eux.
Honnêtement ils font partie des rares resorts ou plongeur recycleur ne veut pas dire => youpi segment mega luxe, 300 USD/nuit! Et j'insiste, super ambiance, staff adorable, on était comblés.

Prochain chapitre: le recycleur et sa "voyageabilité" (cas du rEvo, et generalités)

Avatar du membre
François2
membre
membre
Messages : 110
Enregistré le : 04 sept. 2009, 11:03
Localisation : Alsace

Re: Bali en recycleur

Message non lupar François2 » 08 juin 2016, 08:42

Super la suite vite :)
AU FUR ET A MESURE QUE MON EXPERIENCE AUGMENTE,ELLE SOULIGNE ENCORE MIEUX MES DEFAUTS.

Avatar du membre
efo
fan
fan
Messages : 1119
Enregistré le : 10 oct. 2010, 19:41
Marque et modèle d'appareil : Canon 7D Mark II
Localisation : Ciboure
Contact :

Re: Bali en recycleur

Message non lupar efo » 08 juin 2016, 09:49

Excellent ce CR, on attend la suite!
Edouard


Avatar du membre
Christian
fan
fan
Messages : 1305
Enregistré le : 09 sept. 2007, 11:17
Marque et modèle d'appareil : Nikon D7200 Sony RX100
Localisation : Phuket

Re: Bali en recycleur

Message non lupar Christian » 08 juin 2016, 11:54

C'est beau les histoires de recycleur :top1:
Mieux vaut vivre ses rêves que rêver sa vie

Avatar du membre
Nicool
fidèle
fidèle
Messages : 600
Enregistré le : 09 déc. 2010, 13:36
Marque et modèle d'appareil : Nikon D500
Localisation : Sydney
Contact :

Re: Bali en recycleur

Message non lupar Nicool » 08 juin 2016, 23:29

Bonsoir a tous!

Merci pour vos commentaires positifs, je continue donc :top1:

Chapitre 2 : le recycleur et sa "voyageabilité" (généralités, et cas particulier du rEvo)
Le recycleur constitue probablement l’équipement de plongée le plus lourd et encombrant, la question du transport pose donc en termes de cout et de praticité.
Un autre aspect est la (relative) fragilité de la bête, ainsi que son prix, souvent élevé => aspect sécurité à prendre en compte.

La question des blocs
Typiquement un recycleur est équipé de deux blocs 2L ou 3L montes directement sur la machine, et sur la plupart de mes profils de plongée (40 mètres max, 10-15 minutes de déco max), un bloc de 6 ou 7L alu sera utilisé en guise de bailout (bloc de secours, respiré seulement en cas de souci avec le recycleur). Sur des plongées 20 mètres max no deco (et sans risques de courant, sans risque de se prendre un bateau a la remontée…), il m’est arrivé de plonger sans bailout, avec un 2eme étage branché sur ma 3L d’air (pour pouvoir remonter vers la surface). Plus de blocs bailouts seront utilisés si plus de pallier ou si plongée plus profonde, en gros.
Ma recommandation est de louer tous ces blocs sur place (emmener éventuellement son détendeur pour le bailout). Lors de mes derniers voyages plongée en recycleur (Acores, Mer Rouge, Turquie, Bali), j’ai réussi à me les faire louer partout sauf aux Acores (le centre n’avait pas fini de s’équiper, c’était en 2012). Du coup aux Acores j’avais du ramener 2x 3L acier, ce qui a rajoute quand même ~7,5 kg de poids en soute, et il a fallu dévisser les robinets, bof bof bof.
Je pense qu’heureusement il y a de plus en plus de destinations ou on peut se faire louer de tels blocs (demander en avance), et parfois on peut se débrouiller autrement. Je connais l’exemple d’un plongeur avait légèrement modifie son rEvo pour remplacer les blocs 2L/3L de la machine par n’importe quels blocs, qui se connectaient a la machine via direct system moyenne pression. Au pire il prenait deux blocs 12L alu, qu’il montait en side-mount, et qui par leur volume faisaient également office de bailout. Au final il se trouvait très à l’aise sous l’eau.
L’autre solution est de s’acheter des blocs légers, par exemple 2L alu, voire le top, des 2L carbone, qui réduisent de 4 à 6 kg le poids de soute par rapport à des 3L acier. Pour référence, voici des exemples de tailles de blocs 2-3L, ce sont ceux vendus par rEvo, mais il en existe d’autres : http://www.revo-rebreathers.com/wp-content/uploads/2016/01/Tanks-chart-weight-and-dimensions.pdf
Ma solution personnelle est de choisir des destinations plongées ou la location de tels blocs est possible. Je fais maximum 1 voyage plongée par an, et le monde est grand, du coup je ne me sens pas trop contraint :)

L’aspect sécurité – soute ou cabine ?
La plupart des modèles de recycleurs (par exemple Inspiration/Evolution, Megalodon, Poseidon…) ont une « tête » électronique qui contrôle la machine, qui est un élément sensible et plutôt couteux. Elle doit d’ailleurs être envoyée pour révision régulièrement. Pour le Poseidon c’est une fois tous des 2 ans (révision dans les 500 Euros, ouch !).
Sur les machines précitées ladite tête peut s’enlever de la machine, et cela conduit la plupart des propriétaires à mettre la tête dans un bagage cabine, alors que le reste voyage dans un bagage en soute.
Certains vont même chercher à faire voyager l’intégralité du recycleur en cabine, ce qui peut être gérable selon le poids de la machine, et le règlement de la compagnie aérienne. Par exemple Easyjet et British Airways n’imposent aucune limite sur le poids de bagage cabine, alors que beaucoup d’autres compagnies le limitent à 8 kg. Ça me semble un peu difficile quand on est également photogaphe sous-marin ;)
Personnellement, lors du seul voyage que j’ai fait avec un Poseidon (mon précèdent recycleur), j’avais démonté complètement la machine (le Poseidon est extrêmement modulaire, avec les avantages et désavantages que ça presente) et emballé les différentes pièces dans du papier bulle, elles-mêmes coincées entre nos combis et wings dans la valise plongée de soute, seule la tête avait voyagé en cabine.

Avec le rEvo c’est très différent : c’est un recycleur assez peu modulaire (l’essentiel des composants sont à l’intérieure de la caisse en métal, seule la boucle et le couvercle s’enlevent), et il n’y a pas de tête électronique a proprement parler, juste deux circuits électroniques, bien protégés à l’intérieur de ladite caisse en métal. Du coup nous avons mis chaque rEvo dans une valise à roulettes assez banale (coque souple, rien qui indique qu’il y a du matériel couteux à l’intérieur ;)), emballés dans du papier bulle. Seules les boucles ont voyagé en cabine (comme elles sont souples, ça nous paraissait mieux).
Je dois dire que c’est un des aspects que j’aime sur le rEvo : de par sa construction c’est un véritable tank. D’ailleurs juste avant notre première plongée le rEvo de Léna est tombée de la table ou il attendait de partir, prêt à plonger, sur le sol en ciment 1 mètre plus bas… Vous n’imaginez pas ma frayeur… Mais au final il n’y a eu aucun souci, il a très bien fonctionné pendant les 42 heures de plongée qui ont suivi :D
En outre, la version Micro Titane que nous utilisons est vraiment légère : 15,2 kg (wing inclue, sans chaux ni blocs). Ça permet de se contenter d’une valise de base (pas la peine d’acheter la Samsonite hyper légère à 350 Euros) tout en restant sous la barre des 23kg.
Petit aparté: prête à plonger (avec wing + chaux + blocs) cette version du rEvo reste plus légère qu’un 15L (voire qu’un 12L) équipé, nécessite un lestage moindre (en Méditerranée je plonge avec une semi 6,5mm sans lestage) pour une autonomie, hmmm, différente ;)
Pour vous donner une idee, voici les dimensions et poids des differentes versions de rEvo:
http://www.revo-rebreathers.com/wp-content/uploads/2016/02/rEvo-III-chart-weight-and-dimensions.pdf

Du coup en termes de bagages nous avions pour deux:
-mon bagage cabine : une valise manfrotto qui incluait tout le matos photo sauf bras de flash (caisson Nauticam pour Olympus OM-D EM5, 2 flashs, les objos, hublot et dôme, le Nikon D3 +24-70 pour les photos terrestres, et les ordinateurs de plongée, et le macbook pro 15’’) => environ 15 kg
-le bagage cabine de Lena : une petite valise qui incluait les boucles des 2 rEvo, plus quelques fringues => environ 8 kg
-une grosse valise de soute (cressi) qui incluait tout le matos plongée (combis, detendeurs, palmes, boots, masques… plus les bras de flashs et quelques fringues) => environ 30 kg
-une valise avec mon rEvo complet + fringues, wing inclue, sauf boucle => 23 kg
-une valise avec le rEvo de Lena + fringues, complet, wing inclue, sauf boucle => 22 kg
J’ai la chance d’être voyageur fréquent Gold sur plusieurs compagnies aériennes donc je ne paye pas mes excédents de bagages :) Il y a un petit budget a prévoir a ce niveau sinon.

Voilà pour la partie "voyageabilité" du recycleur, n’hesitez pas si vous avez des questions.

Sinon, je poursuivrai dans quelques jours avec le chapitre suivant :
le recycleur: maintenance entre les plongées, utilisation à la surface (temps passé en maintenance, gonflages, et consommation de chaux)

Nicolas

Avatar du membre
marcopolo
animateur (édito)
animateur (édito)
Messages : 2330
Enregistré le : 15 sept. 2014, 14:37
Marque et modèle d'appareil : EM1 mark2/G7X
Localisation : Léman
Contact :

Re: Bali en recycleur

Message non lupar marcopolo » 09 juin 2016, 11:51

Tout d'abord merci Nicolas pour ton CR très détaillé, on sent la patte de l'ingénieur :) ,
après, bon, même sans avoir encore vu les photos, c'est vrai que ça fait envie, mais les contraintes sont qd même encore très lourdes :
- il faut convaincre sa moitié de se mettre au recycleur, pas gagné :P
- sur les petites lignes aériennes intérieures on est déjà, parfois, obliger de prendre le bus à cause du matos photo...
- vous connaissiez déjà Bali, mais aller à Bali sans plonger à Menjangan, c'est qd même dommage...
- ça doit exister quelque part mais ça serait bien de lister les bateaux et structures/recycleurs

Avatar du membre
Nicool
fidèle
fidèle
Messages : 600
Enregistré le : 09 déc. 2010, 13:36
Marque et modèle d'appareil : Nikon D500
Localisation : Sydney
Contact :

Re: Bali en recycleur

Message non lupar Nicool » 09 juin 2016, 14:20

marcopolo a écrit :Tout d'abord merci Nicolas pour ton CR très détaillé, on sent la patte de l'ingénieur :) ,
après, bon, même sans avoir encore vu les photos, c'est vrai que ça fait envie, mais les contraintes sont qd même encore très lourdes :
- il faut convaincre sa moitié de se mettre au recycleur, pas gagné :P
- sur les petites lignes aériennes intérieures on est déjà, parfois, obliger de prendre le bus à cause du matos photo...
- vous connaissiez déjà Bali, mais aller à Bali sans plonger à Menjangan, c'est qd même dommage...
- ça doit exister quelque part mais ça serait bien de lister les bateaux et structures/recycleurs


Salut Marcopolo !

marcopolo a écrit :- il faut convaincre sa moitié de se mettre au recycleur, pas gagné :P


C’est clair que pour en profiter au max il faut que ta moitie ou ton binome favoris pratique aussi. Maintenant ce n’est pas nécessaire, au debut j’etais seul a recycler et Lena restait en circuit ouvert. Tu profites quand même de certains avantages du recycleur : autonomie en gaz (j’etais gros consommateur en circuit ouvert alors que Lena pas du tout, ca a un peu retabli l’équilibre), meilleure approche de la faune (celle qui ne s’est pas enfuie en entendant les bulles de ta moitie), et marge de sécurité : sur une plongee ou un circuit ouvert prends 15 minutes de pallier tu peux facilement etre no-deco en recycleur.
N’ayant pas tous les avantages du recycleur, j’etais prêt à assumer moins d’inconvénients. Par exemple a mes débuts je plongeais avec un rEvo III standard acier et des blocs 300 bars lourds : ma machine pesait 33 kg prete a plonger, a quoi je rajoutais mon bailout 9kg (je n’avais pas encore installe de 2e etage pour bailouter sur la 3L air), donc je me portais 42 kg. Quand c’était pour plonger du bord dans 18 metres maxi, en ayant marche 100 mètres + escalier, tout en etant limite a 1h15 de plongee (binomes en circuit ouvert), bof bof bof…
C’est pourquoi je suis passe ensuite sur un Poseidon, qui est un recycleur ideal pour de la plongee no-deco, et prevu pour plonger dans bailout séparé (tu bailoute sur la 3L d’air, et le Poseidon contrôle que tu aies toujours suffisamment d’air dans ta 3L pour ca). Du coup je me suis mis a porter environ 30 kg (Poseidon + 4 kg de lestage) seulement pour les mêmes plongees du bord, ca devenait vachement plus acceptable.
Du coup ca a donné envie à ma moitie de passer elle aussi sur Poseidon, du coup nous avons profite beaucoup plus des avantages du recycleur, et nous sommes repasses ensembles sur rEvo.

marcopolo a écrit :- vous connaissiez déjà Bali, mais aller à Bali sans plonger à Menjangan, c'est qd même dommage...
- ça doit exister quelque part mais ça serait bien de lister les bateaux et structures/recycleurs


En fait nous aurions tout à fait pu retourner plonger sur Menjangan, c’était plus pour faire des economies que nous nous sommes abstenus (plongee en bateau nécessaire a Menjangan):
-nous aurions pu y aller a la journee comme pour Gilimanuk, et plonger 3, 4 ou 5 h sur Menjangan (sans avoir à regonfler les blocs ni changer la chaux), et rentrer a Villa Alba le soir.
-nous aurions pu partir chacun avec 2 jeux de blocs 3L + bidon de chaux pour l’ouest de Bali, dormir une nuit la bas, et donc plonger 2 jours a Menjangan, avant de rentrer a Villa Alba.
-nous aurions aussi pu passer une partie du sejour dans un autre centre recycleur-friendly, par exemple Orca, qui se situe a Lovina: http://www.orca-diveclubs.com/da/divece ... li-lovina/ mais ils sont plus chers qui Villa Alba

A ma connaissance il n’y a pas de répertoire des structures recycleur friendly, mais Google se débrouille tres bien si tu tapes « rebreather diving » + [ta destination], apres il vaut mieux être à l’aise avec l’anglais, ou demander de l’aide sur le forum ;) Quand j’avais prepare mon voyage (fin 2014) j’avais trouvé 4 structures equipees recycleur sur Bali/Lombok.
Si tu ne trouves pas, il faut fonctionner a la débrouille, la clé étant de trouver un centre qui sait gonfler l’oxy pur, après tu peux toujours te faire livrer la chaux, et voyager avec tes blocs 2/3L.

Avatar du membre
Nicool
fidèle
fidèle
Messages : 600
Enregistré le : 09 déc. 2010, 13:36
Marque et modèle d'appareil : Nikon D500
Localisation : Sydney
Contact :

Re: Bali en recycleur

Message non lupar Nicool » 10 juin 2016, 22:53

me revoila pour la suite!

Chapitre 3 : Le recycleur: maintenance entre les plongées, utilisation à la surface

Dans ce chapitre je me propose de vous parler de la maintenance, sujet souvent discuté et susceptible de rebuter certains.
Cependant, je pense que la plupart des photographes sous-marins (au moins ceux qui ne noient pas leur caisson trop souvent ;)) seront bien assez méticuleux et patients pour l’entretien d’un recycleur.
Je précise une chose : autant il est critique que les joints d’un caisson photo soient nickels (ils vont devoir assurer l’etancheite avec un différentiel de pression de 3 bars, 4 bars, ou plus), autant sur un recycleur c’est moins prise de tête. Evidemment il faut enlever les cheveux et le sable, mais il faut savoir que :
-durant la plongee la différence de pression entre le milieu ambiant et l’intérieur du recycleur sera quasiment nulle : l’eau est faiblement « incitée a rentrer »
-le recycleur sera de toutes façons humide a l’intérieur (condensation, bave, …), ses composants tolèrent un peu d’humidité.
-a chaque ouverture/fermeture de la machine le plongeur fait un test de dépression/surpression de la machine, permettant de déceler les grosses fuites
-au debut de chaque plongée, on fait un « bubble check » (verification d’éventuelles bulles sortant de la machine), qui devraient également aider a détecter les grosses fuites.
Attention je ne vous encourage certainement pas a ne pas vérifier les joints de vos (futurs ?) recycleurs. Je dis simplement que personnellement, je ne passe pas le même temps sur mes joints de recycleurs que sur mes joints de caisson photo (heureusement, sinon je ne plongerais pas en recycleur).

La maintenance avant/apres/entre les plongees
Soyons clairs : un recycleux passera souvent plus de temps sur son materiel qu'en circuit ouvert, mais l’ecart dépendra de la machine, et du programme de plongees. Et dans certains cas, le recycleux gagnera du temps :D

Un exemple sur ce sejour Balinais: pendant notre journee a Secret Bay (Gilimanuk) nous avons fait 3 plongees pour un total d'environ 5 heures sous l'eau. Sur toute la journee je n'ai pas ouvert mon rEvo une seule fois, je n'ai pas regonfle le moindre bloc: temps de maintenance = zero sur une journee complète, alors qu'en circuit ouvert j'aurais eu a gréer/degréer un bloc 3 ou 4 fois. Dans cet exemple j'avais prepare mon rEvo la veille, ce qui m’avait pris 15-20 minutes (remplacement de chaux sur une cartouche, mise en place des absorbants et cartouches, puis tests positif, négatif, et vérification du niveau des batteries). Je précise qu'il est facile de paralléliser certaines taches pour gagner du temps, par exemple si je laisse mon test négatif durer 3 minutes (c'est arbitraire), pendant ce temps je peux aller me rincer, vérifier que le caisson photo est toujours en dépression, ou encore aller commander un cocktail :)

Un autre exemple : journee a Nusa Penida (plongees a Manta Point puis Crystal Bay). La aussi, le rEvo était préparé la veille, et n’a nécessité aucune intervention de la journée. Pratique quand on est un peu a l’étroit sur un petit bateau, et que la mer est agitee.

Plus généralement, notre organisation typique journaliere était la suivante (hors excursion) : une plongee le matin d’envrion 2h30-3h, et une l’aprem d’envion 2h-2h30.
-Entre les plongees nous rentrions a Villa Alba pour déjeuner, et cote recycleur je me contentait d’ouvrir la coque du rEvo, sortir les cartouches de chaux, essorer les lingettes absorbantes, et laisser le tout ouvert, pour permettre le séchage des cellules, des faux poumons, et des lingettes (je laissais la boucle sur la machine). Pas besoin d’être 100% secs, mais ca ne fait pas de mal de baisser l’humidité générale. Ce n’était pas nécessaire néanmoins, et il m’est arrive de ne pas ouvir le rEvo du tout, par exemple si j’étais occupe cote photo (changement d’objo, de batterie des flashs, tri de photo…). Ce genre de maintenance en milieu de journée me prenait, quand je le faisais, environ 10 minutes.
-A la fin de la journée, la plupart du temps j’enlevais la boucle du recycleur pour en rincer l’intérieur (une accumulation de bave se forme forcement…) et je laissais sécher la boucle et l’intérieur (lingettes / cellules comme décrit ci-dessus). Ça durait 5-10 minutes max.
- Après je partais diner, puis je revenais refermer la machine et faire les tests positifs/négatifs avant d’aller dormir, de manière a ce qu’elle soit prete a plonger le lendemain matin. Ca prenait 10-15 minutes max.

En plus de ces opérations, il y avait les gonflages, changement de chaux, et changement de batterie, que je vais détailler ci-dessous.

Gonflages
Je préfère plonger avec des 3L plutôt que des 2L, pour la simple raison que je gonfle moins souvent, et j’aime bien limiter la maintenance.
Avec des 3L donc, je consomme de 20 bars d’oxy/heure si la plongee est relax et que je ne fais pas de yoyo, jusqu’à 30-35 bars/heure au pire cas (courant + yoyo).
Comme nous passions entre 4h30 et 5h30 par jour dans l’eau, en général je n’avais besoin de gonfler qu’une fois par jour, pourvu que mon oxy ait été gonfle a 200 bars, un peu plus souvent si oxy gonfle a 150 bars (le surpresseur de Villa Alba avait l’air un peu poussif, du coup ils se limitaient parfois a 150 bars pour eviter de trop nous faire attendre).
Chaque fois qu’il fallait gonfler les blocs, ça me prenait environ 10 minutes (enlever les blocs de la machine et les apporter a la station, les remettre sur la machine une fois gonfles).
Comme tout le monde a Villa Alba n’était pas qualifie pour gonfler l’oxy il fallait parfois attendre un peu, mais ca n’a jamais été un souci vu qu’on a toujours eu minimum 2h entre les plongées.

Cote couts, Villa Alba nous a facture la location des blocs 3L pour 22 USD/jour/plongeur, pour une paire de blocs, et les gonflages étaient inclus dedans (ou dans le cout des plongees ? en tout cas nous n’avons pas eu a payer de gonflages, et clairement nous ne sommes pas partis comme des voleurs, on leur avait fait rajouter d’autres éléments oublies sur la facture…).
Donc cout total pour deux plongeurs, 10,5 jours de plongée (43 h chacun) : 484 USD de location blocs + gonflages.
Si on rajoute les bailouts (mais ceux la ne sont pas a regonfler vu qu’ils ne servent qu’en cas de panne recycleur, ce qui n’a pas eu lieu) : 110 USD pour deux sur l’ensemble du séjour.

Gestion de la chaux
Nous avions estime nos besoins en chaux pour le sejour en avance, et Alex nous avait preparer plusieurs bidons de 4,5 kg de Intersorb 812.
La frequence de changement de la chaux dépend beaucoup du modele de recycleur, et de la facon de plonger de chacun.
La plupart des machines ont 1 seul canister (l’element qui contient la chaux) de 2,5 kg, 2,7kg, ou 3kg. En general il est donne pour 3h de plongee, mais par habitude beaucoup de plongeurs dépassent la duree préconisee. Par exemple en eaux chaudes (la consommation de chaux dépend principalement de la temperature de l’eau, de l’effort effectue par le plongeur, de la profondeur), certains recycleux vont plonger 5, 6 ou 7 heures sur une cartouche donnée pour 3h. Personnellement quand je plongeais en Poseidon, je m’autorisais 4 heures sur la cartouche donnée pour 3, je montais a 4h30 si plongees vraiment tranquilles, 20 metres max, et sans courant.
Heureusement, le rEvo fait partie des recycleurs qui proposent un système de suivi de mesure de la temperature de la chaux, qui donne une indication de sa consommation (la chaux chauffe quand elle réagit en filtrant le CO2). Ce système, le RMS, est je crois le plus ellaboré tous recycleurs confondus car il donne en temps reel une prediciton du nombre de minutes utilisable avant que la premiere cartouche de chaux soit saturée. Ce système, et le fait que le rEvo ait 2 petites cartouches de chaux de 1,35kg, en font le recycleur le plus économe en consommation de chaux.
Quand nous plongeons l’hiver en Mediterranee, j’arrive a plonger 5 ou 6 heures sur une seule cartouche de chaux avant que le RMS me signale de la remplacer (sur le rEvo, on change une seule cartouche a la fois). En eau chaude comme a Bali il m’arrivait souvent de tenir 8 heures sur une seule cartouche, et pour Lena qui a décidément un métabolisme assez bas, elle a cumule 10 heures sur la meme cartouche de 1,35 kg de chaux, et le RMS lui prédisait encore 2h d’utilisation dessus !! Elle a change la cartouche a 10h car nous avions prévu 3h de plongée pour le plouf suivant, mais si on s’était limités, elle aurait probablement pu cumuler 12 heures de plongee réelle sur 1,35kg de chaux. A comparer aux 3h recommandées par les constructeurs d’autres machines pour 2,7 ou 3kg de chaux :)
Au final, Villa Alba nous a facture 22.5 kg de chaux (5 bidons de 4.5 kg, mais nous avions a peine entamée le 5eme), a 12 USD/kg ca fait 270 USD de chaux pour 86 heures de plongee (cumul pour nous deux). Je precise que nous avons plusieurs fois « gâché » 2 heures de chaux car la plonge suivante était prévue longue, nous ne voulions pas nous limiter ! Mais on aurait pu economiser encore plus de chaux si ca avait été l’objectif primordial.
Histoire de comparer, nous avions fait le calcul de ce qu’on aurait paye en chaux avec le Poseidon (notre precedent recycleur, cartouches 2,7kg donnée pour 3h, pas de suivi de la chaux). Sur une base de 4h/cartouche (le constructeur recommande 3h, sans système de suivi de chaux je ne suis pas joueur), si on avait conditionne nos temps de plongees au rythme de changement des cartouches on aurait fini a 14 bidons. Si on avait garde les memes temps de plongee (2h30, 3h ou 3h30/plongee) on aurait fini a 24 bidons. Dans un premier cas on aurait paye 756 USD de chaux, dans le second cas 1296 USD de chaux… Merci le rEvo !
Ah j’oubliais de preciser: la chaux Intersorb 812 de Villa Alba est réputée moins efficace que la Sofnolime 797 qu’on trouve plus souvent, donc on pourrait tabler sur des performances encore meilleures avec de la 797 :D

Changements de batterie
Sur l’ensemble du sejour, j’ai du changer une fois la batterie de solenoide, une fois la batterie du Shearwater (l’ordinateur qui controle l’injection d’oxy), et une de mes batteries de rEvo dream (un afficheur du niveau d’oxy) => 10 minutes a chaque fois car je suis extremement meticuleux sur le contrôle des joints (pas de tolerance a la fuite pour ceux la).
Donc temps de changement de batterie : 30 minutes pour 43 heures de plongee.

On arrive au bout de ce chapitre je crois, alors faisons:

Le bilan temps de maintenance :
-40 minutes/jour par recycleur pour la maintenance quotidienne
-30 minutes sur l’ensemble du sejour pour les changements de batterie.
Je vous laisse juger si ca fait beaucoup, personnellement je trouve ca tres acceptable (et gardez en tete que le temps de « maintenance » d’un materiel circuit ouvert n’est pas nul non plus, par exemple changement de blocs).

Le bilan des couts pour l’ensemble du sejour – 10,5 jours de plongee, 43h de plongee chacun:
-Location de blocs 3L (un bloc air et un bloc oxy chacun) : 484 USD
-Location des bailouts 6L (un chacun) : 110 USD
-Chaux payee : 270 USD
Par contre si nous avions plongé en circuit ouvert nous aurions fait 4 plongees par jour au lieu de 2, donc payé a deux 30 USD/jour en plus, soit environ 300 USD sur le sejour.
=> surcout du recycleur sur ce sejour (hors excedents de bagage puisque nous ne les avons pas payes) : 6,60 USD par heure de plongee (et par plongeur).
La aussi, ce sera a chacun de juger si le surplus de plaisir qu’un recycleur peut apporter au photographe en plongee vaut 6,60 USD/plongee (+ un investissement initial non negligeable). J’essayerai dans le prochain chapitre de vous donner des elements pour vous faire cet avis :photosub:

Prochain chapitre : Le recycleur en plongee a Bali (et la photo sous marine :))

Avatar du membre
acetyl-coa
membre
membre
Messages : 455
Enregistré le : 20 janv. 2010, 21:19
Marque et modèle d'appareil : Sony A7RII
Localisation : Genève - Papeete

Re: Bali en recycleur

Message non lupar acetyl-coa » 11 juin 2016, 17:37

J'attends la suite alors :).

Concernant la chaux tes paramètres ne m'étonnent pas, effectivement le principe du revo est original et bien pensé. En anesthésie on utilise grossièrement 100gr de chaux par heure pour un adulte, ce qui correspond à un effort modéré en eau chaude en plongée, mais c'est en milieu normobare. Et on pourrait la "pousser" bien plus..

Les 3hrs théoriques pour un canister de 2kg, c'est très très en dessous des capacités maximales c'est sur. Le système rms est intéressant et bien plus abouti que le système ADP qui est vraiment basique (le revo prend en compte la fréquence respiratoire, etc) mais je pense que le vrai progrès / fiabilité viendra le jour ou on pourra faire un capnographe de l'air inspiré fiable (mais peut etre que ça arrivera un jour grace à Dräger/Poséidon comme c'est le cas pour les cellules oxy!)

Avatar du membre
Flo
fan
fan
Messages : 1855
Enregistré le : 05 janv. 2009, 12:08
Marque et modèle d'appareil : Olympus Em1 MII
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Bali en recycleur

Message non lupar Flo » 11 juin 2016, 20:03

je n'ai pas de recycleur, mais ton cr est très détaillé, !!! Alors, merci de ce partage !!!
Flo
Plongeuse.eu photos soum
Vidéoflo, la galerie vidéo
http://www.flickr.com/photos/florencechristien/

CAMA94
membre
membre
Messages : 118
Enregistré le : 22 sept. 2015, 11:47
Marque et modèle d'appareil : Panasonic DMC-TZ10, DMC-GX8, Sony RX100 IV
Localisation : 94

Re: Bali en recycleur

Message non lupar CAMA94 » 11 juin 2016, 21:12

Oui, belles découvertes et bcp d'infos avec ce CR !
Bien vu la gestion 'au quotidien'.
Merci


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk

Avatar du membre
Nicool
fidèle
fidèle
Messages : 600
Enregistré le : 09 déc. 2010, 13:36
Marque et modèle d'appareil : Nikon D500
Localisation : Sydney
Contact :

Re: Bali en recycleur

Message non lupar Nicool » 14 juin 2016, 19:24

acetyl-coa a écrit :J'attends la suite alors :).

Concernant la chaux tes paramètres ne m'étonnent pas, effectivement le principe du revo est original et bien pensé. En anesthésie on utilise grossièrement 100gr de chaux par heure pour un adulte, ce qui correspond à un effort modéré en eau chaude en plongée, mais c'est en milieu normobare. Et on pourrait la "pousser" bien plus..

Les 3hrs théoriques pour un canister de 2kg, c'est très très en dessous des capacités maximales c'est sur. Le système rms est intéressant et bien plus abouti que le système ADP qui est vraiment basique (le revo prend en compte la fréquence respiratoire, etc) mais je pense que le vrai progrès / fiabilité viendra le jour ou on pourra faire un capnographe de l'air inspiré fiable (mais peut etre que ça arrivera un jour grace à Dräger/Poséidon comme c'est le cas pour les cellules oxy!)


Merci pour ton retour, 100g par heure c est rien dis donc!
Je suis d'accord que completer le RMS par un detecteur de CO2 situé, on peut rever dans l'embout serait top.

Merci a tous pour vos retours, je posterai les photos sub des que j'ai un moment, moins de temps libre cette semaine :-/
a+
Nicolas


Retourner vers « Compte-rendu de plongée, de voyage »